La démocratie par voie…démocratique.

Publié le par sonia

C’est la fin d’une longue trêve (silence-blog) due aux traumatismes que Dramane et ses chasseurs d’ici et d’ailleurs ont infligés à la Côte d’Ivoire. Notre silence était aussi voulu par la bienséance devant la mort, parce que chez nous, lorsque vous êtes dans la maison du deuil, vous devez toujours prendre soin de ne pas parler à haute voix. Le chuchotement est la posture vocale de rigueur. Pendant tout ce temps donc, nous avons chuchoté, murmuré, marmonné. Certains parmi nous ont même eu la naïveté (malgré les leçons du prof Zégou) de croire que par leur silence ils feraient perdre aux cœurs de pierre d’en face un peu de leur rudesse. Mais Laurent Gbagbo a quand même été déporté à la Haye. Nous avons pensé pouvoir monnayer notre silence de circonstance avec un peu de liberté, de justice et de démocratie. Mais c’était sans compter avec l'acharnement haineux de Dramane qui détient encore nos camarades dans l’illégalité la plus totale pendant que d’autres Ivoiriens sont contraints à l’exil et à la mort, et que notre constitution est tous les jours violée. Dramane refuse à dessein et avec insolence, de se soumettre à l’obligation constitutionnelle qu’il a de déclarer son patrimoine et de démissionner de son club de soutien, le Rassemblement Des Rebelles. Malgré tout cela, nous avons gardé une posture conciliante devant l’imposture au nom du respect de ceux qui sont tombés, le temps de faire notre deuil, et ils ont cru que leur conglomérat de déserteurs, chasseurs et prisonniers évadés au service du moro naba avaient réussit leur mission d’intimidation et de démobilisation des démocrates. Et alors, ils s’en sont donné à cœur joie en mettant en branle une justice d’artifice comme les feux qui les ont tant émerveillés. Ils ont tribalisé notre armée (mieux vaut parler aux Frci en djoula pour se faire comprendre), tribalisé notre parlement (un découpage des circonscriptions très injustement favorable au nord a donné comme résultats au moins 101 députés du nord pour le seul Rdr sur les 255), tribalisé notre exécutif (presque tous les ministres Rdr sont du nord et ceux du Pdci des akans) et notre administration. Ils ont sacrifié notre jeunesse estudiantine comme en 1992 (le chien se couche toujours de la même manière). Ils ont sacrifié nos emplois, notre santé et par reconnaissance à ceux qui ont bombardé des Ivoiriens pour les installer dans le sang, ils s’activent aujourd’hui à mettre en place une machine de prédation de nos richesses. Ils ont même confisqué nos libertés et nos comptes pour nous faire mourir à petit feu, mais ce feu là grandira et les vents de la liberté en orienteront les flammes vers ceux qui les ont allumés ! Le temps du silence est passé. Le temps des petits calculs est passé. Derrière nous, c’est le mur. La seule option que nous avons maintenant, c’est d’avancer, contre vents et marrées. Avancer vers la reconquête de nos libertés volées.

Ce jour là, Dramane et sa clique l’ont toujours redouté. Ce jour où de façon officielle la machine à imposer la démocratie se mettrait en marche. Voilà la raison des sabotages par les Frci des moindres initiatives de rassemblement précédents du Fpi. Le règne par la terreur ne prend plus. Les intimidations, ça ne marche plus. Les réflexes de liberté sont de retour. On répond désormais à ceux qui déversent leur baves dans les transports en commun, on ne se cache plus pour lire les journaux bleus, les tee-shirts à l’effigie de LG sont de retour, le V de la victoire ne se fait plus sous cape et bientôt, très bientôt, le rouleau compresseur sera lâché. Pauvre Dramane. Après 9 mois sans aucune opposition devant lui, il n’a pas pu accoucher. Qu’il se prépare donc pour la césarienne, parce que cette démocratie qu’il a avalée, on va lui arracher des tripes par voie…démocratique ! Salut ô terre d’espérance…

 

Voilà, c'était les nouvelles du pays.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article